Devis Mutuelle sante

     

    Veuillez remplir le formulaire ci dessous:

Engagement national pour l'économie sociale et solidaire

Lors de la compagne présidentielle, François hollande  s’est engagé de développer le secteur social et solidaire par le biais d’une loi de programmation. Grâce à celle-ci explique Eric Forti « …. Permettra la reconnaissance de l'ESS dans ses principes, valeurs et spécificités, y compris dans le champ législatif".

En effet, la loi non seulement nécessiterait de répondre aux aspirations limpides de nos concitoyens et contenir des avancées au niveau de la législation de ce secteur mais également faudrait déterminer ses règles de développement ainsi que sa fiscalité.

De même, François hollande s’est engagé pendant la compagne à faciliter l’embauche d’au moins 150.000 jeunes, ces emplois d’avenir expliqués par le nouveau président s’orienteront vers l’économie sociale et solidaire.

Dans une volonté affichée de "déprécariser" en professionnalisant le secteur Benoît Hamon ministre délégué chargé de l’économie sociale et solidaire a souligné «doper ce secteur-là, lui donner les moyens d'agir et en même temps mettre le pied à l'étrier des jeunes qui ont besoin d'emploi ».

le ministère concernée a revendiqué qu’il est substantiel de créer une banque publique d’investissement d’où une partie de ses financements serait destiné à la favorisation du développement des entreprises de ce secteur.

Selon Benoît Hamon, le but de la banque sera « un instrument de soutien aux politiques industrielles le plus tôt possible pour soutenir les PME innovantes pour opérer la transition énergétique et soutenir le secteur des énergies renouvelables, mais aussi pour contribuer au financement de l'innovation sociale ».

Une meilleure représentativité dans les négociations sociales aspire les employeurs de l’ESS. De ce fait, l’Usgeres demande de participer vivement dans la conférence sociale sur l'emploi qui doit être organisée en juillet 2012, et dont les premières rencontres préparatoires ont démarré le 29 mai entre le Premier ministre et les organisations syndicales et patronales représentatives sur les grands chantiers sociaux.

Une enquête menée par le journal Finansol et publié le 23 mai a affirmé que l’épargne solidaire a été multipliée dix fois ces dix dernières années en France selon le baromètre de la finance solidaire. Un autre espoir des acteurs de l’ESS. À rappeler que les encours d'épargne solidaire ont ainsi atteint 3,55 milliards d'euros contre 300 millions en 2002.

D’ailleurs, ce type d’épargne a autorisé de financer plus de 82.000 entreprises et de créer ou maintenir 201.000 emplois en dix ans, dont 32.000 en 2011.